2 avril 2015

Mesdames, j’ai toujours été précoce. C’est ça que ma mère disait en tout cas. En sixième année, j’avais déjà des seins. Et j’avais l’intention de m’en servir.

Au début, ma mère n’a pas trop fait de cas de ma nouvelle poitrine. Mais elle a bien dû se rendre à l’évidence lorsqu’elle a reçu une note du professeur d’éducation physique. C’était écrit de m’acheter une brassière. Le lendemain, on est allés chez Sears pour m’acheter un modèle pour débutante. Moi, je voulais un vrai soutien-gorge noir comme dans les films de Kim Basinger. Je rêvais en couleur. Au lieu de ça,  j’ai eu le modèle blanc avec les deux petites raquettes de tennis brodées au milieu. Je savais que je ne pourrais pas me servir de mes seins avec ça.

Geneviève Pettersen : le blogue de Madame Chose
Voir la suite et bien d’autres textes sur :
http://madamechose.com/category/les-bonnes-moeurs/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s