5 décembre 2016

« Je suis capable de déterminer mon niveau de fatigue en regardant mes fautes d’orthographe. Je viens d’écrire dans mon roman « Charles Comes » quand je voulais écrire Sherlock Holmes.
Tu peux me juger, moi je m’en vais me coucher. »

– Mélanie Couture, sur sa page Facebook (ici)

Lien vers la page Facebook de Mélanie Couture.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s