24 août 2014

Suggestion du jour :

JOUBERT, Lucie (1998), Le carquois de velours. L’ironie au féminin dans la littérature québécoise (1960-1980), Montréal, L’Hexagone.

Intro : L’écriture des femmes; l’ironie, essai de définition; l’ironie au féminin; percevoir l’ironie, un défi; le corpus; Partie I : Vers une maîtrise de l’outil – l’ironie explicite; l’ironie marquée. Le pacte de lecture : le parti pris chromosomique – la récupération des mots; l’auto-ironie; l’ironie d’exclusion; les boucs émissaires masculins. L’ironie rhétorique- l’antiphrase; la comparaison et la métaphore; le jeu de mots; le mot disjoncteur et le choc des styles; le sous-entendu. Partie II : Les Cibles – L’Église; Médecine et société; L’éducation; Couple et famille; Les hommes; langue et littérature. Partie III : Les bilans- Claire de Lamirande; Marie-Claire Blais, Michèle Mailhot; Madeleine Ferron; Adrienne Choquette, Gabrielle Roy et Monique Bosco : des fragments d’ironie romantique; conclusion : ironie des femmes et ironie des hommes; ironie féminine et ironie féministe : même combat?; le danger de l’universalité.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s