08 octobre 2014

Elisabeth Buffet n’a pas froid aux yeux (ni nulle part ailleurs) : pendant une heure et demie, elle parle de sa sexualité – elle se présente comme un « buffet à volonté » – , elle se rebelle contre la « brigade du stupre », et se présente comme une « romantique au fond, tout au fond, à gauche ». Le public parisien la retrouve avec bonheur. La CLEF, du Québec, qui ne la connaissait pas, a fabuleusement enrichi son vocabulaire sur tout ce qui touche les parties intimes (sans jeu de mots).

Buffet est à l’Alhambra jusqu’au 11 octobre.

http://www.alhambra-paris.com/fiche.php?id=637

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s