05 février 2015

« Pour donner toute sa dimension à l’importance pour une femme d’être « bon public » pour un auditoire masculin, nous devons insister sur le rôle de l’humour dans la société anglo-saxonne en général et en Amérique du Nord en particulier. Ne pas avoir le sens de l’humour y est une véritable tare, signe d’un manque de savoir-vivre, voire d’intelligence. En Angleterre déjà en 1695 William Congreve reproche aux femmes de ne pas avoir le sens de l’humour et depuis le XIXe siècle aux Etats-Unis cette accusation est devenue un véritable leitmotiv. Le blâme concernait surtout les femmes-auteurs, nombreuses à cette époque. La riposte fut une publication d’une anthologie de l’humour féminin par Kate Sanborn ( The Wit of Women, 1885). Une deuxième anthologie a vu le jour en 1934 (Martha Bruère and Mary Beard, Laughing Their Way: Women’s Humor in America) et depuis le renouveau du mouvement féministe des années 70, il en eut plusieurs. Ces recueils sont censés démentir le manque de créativité des femmes dans la production de l’humour. Pour ce qui est de la réception et de l’appréciation de l’humour dans la vie quotidienne, c’est un problème dont le contenu idéologique revêt pour les féministes, depuis les années 70 jusqu’à nos jours, une importance capitale. De très nombreux articles et études traitent de la question et dénoncent avec véhémence le mâle américain qui s’attend à ce que les femmes rient complaisamment de leur plaisanterie ».

Judith Stora-Sandor, « Humour féminin : brouillage de stéréotype », Les femmes et le rire, textes réunis par Claude Cohen-Safir, revue Résonances, no 6, novembre 2000, p. 20.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s